Blog du Parti Socialite :

Parti Socialiste d'Ermont Bienvenue !

Indéfendable, le Maire d’Ermont ne se défend pas sur les avantages accordés à l’UMP et au candidat aux législatives C. Bodin

Communiqué de presse de Mathias TROGRLIC, conseiller municipal d’Ermont, candidat suppléant de Gérard SEBAOUN à l’élection législative dans la 4e circonscription.

— RAPPEL DE L’HISTORIQUE DE LA POLEMIQUE —
L’information a été reprise de multiples fois dans la presse : la Mairie d’Ermont a permis à l’UMP d’installer sa Fédération dans des locaux municipaux spacieux et idéalement placés, en bénéficiant d’un loyer très modéré, en dessous du prix du marché(1). Par ailleurs, la Mairie a dépensé 20.000 euros de travaux pour rendre ce local accessible. Les élus du groupe Générations Ermont (opposition) menés par Mathias Trogrlic, avaient voté contre cette délibération favorisant le parti politique du Maire d’Ermont.

Puis nouveau rebondissement, Claude Bodin, candidat UMP à la députation, a installé sa permanence dans ces mêmes locaux, à l’occasion de sa campagne électorale. Une méthode aussitôt dénoncée car le candidat UMP bénéficie indirectement du loyer préférentiel accordé par la Mairie d’Ermont. Une pratique très critiquable au regard du Code électoral. Cette situation est d’autant plus choquante que Xavier Haquin est à la fois suppléant de Claude Bodin aux législatives, cadre de l’UMP et Maire-adjoint d’Ermont, donc juge et partie.

— —

A chaque étape de cette manipulation, le Maire d’Ermont n’a cessé de répéter qu’aucun avantage n’était accordé, ni à M. Bodin, ni à l’UMP et que rien ne pouvait lui être reproché au regard du Code électoral. « Les locaux ont été loués à l’UMP selon les tarifs en vigueur » a été la seule phrase de justification d’Hugues Portelli dans Le Parisien.

Et pourtant, juste avant le deuxième tour de l’élection législative, le Maire d’Ermont a mis à l’ordre du jour du Conseil municipal d’hier soir une délibération augmentant le loyer de l’UMP, de plus du double !

« C’est malheureusement, pour nous, une victoire au goût très amer, déclare Mathias TROGRLIC. Car si la municipalité reconnait enfin que l’UMP a établi sa fédération dans des conditions très avantageuses, après l’avoir nié, la facture est bien salée pour les contribuables ermontois. Sans notre vigilance, cette fédération et le candidat qui s’y est installé, auraient continués à bénéficier d’un rabais sur le loyer. »

Mathias Trogrlic estime que les contribuables ont payé trois fois ce local UMP :
– Une première fois avec les 20 000 € de travaux effectués directement par la mairie
– Une seconde fois avec les 9 000 € de réduction liés au loyer modéré
– Une troisième fois lorsque l’UMP a décidé de sous-louer une partie de son local pour en faire la permanence du candidat Claude BODIN aux législatives. Etant entendu que ce loyer sera remboursé par l’Etat dans le cadre des comptes de campagne, voici une intéressante idée pour faire entrer de l’argent dans les caisses de l’UMP

Face à cette dénonciation, Hugues Portelli, Maire d’Ermont, n’a pas pris la parole en Conseil municipal et ne s’est donc pas défendu. Un seul de ses adjoints a pris la parole, sans réussir à expliquer quels sont les travaux réalisés par l’UMP dans le local, pouvant justifier d’un loyer modéré. Ce serait de toute façon contradictoire avec les déclarations précédentes du Maire d’Ermont, qui affirmait qu’aucun rabais n’a été consenti ni à l’UMP ni à Claude Bodin !
Concerné par le sujet, et à plusieurs titres, Xavier Haquin était une nouvelle fois absent du Conseil municipal.

« Ce montage est opaque et nous incite à rester vigilants sur l’utilisation des moyens publics à des fins politiques » concluent Gérard Sebaoun et Mathias Trogrlic

Un article a été publié aujourd’hui dans le Parisien en ce sens.

(1) L’UMP occupait auparavant un autre local à Ermont, qui appartenait aussi à la commune, de 65m². Cet ancien local est loué par la commune pour un loyer de 1 700 € par trimestre. Or le nouveau local, refait à neuf et idéalement situé, est loué à l’UMP pour 2 000 € par trimestre, mais il est d’une superficie de 126 m². Un simple ratio permet d’établir que le nouveau loyer accordé à l’UMP par la Mairie est 40% moins cher.

Et pendant que les élus PS étudiaient en Conseil municipal les dossiers communaux pour défendre l’intérêt des Ermontois (rappelons que c’est la Mairie d’Ermont qui a arbitrairement décidé de caler ce Conseil entre les deux tours d’une élection), l’UMP en a profité pour mettre dans vos boîtes aux lettres un tract ordurier soutenant M. BODIN. Certains témoins auraient vu le candidat UMP lui-même boîter ce document. Curieuse conception de la démocratie et du sérieux républicain, qui n’honore pas leurs auteurs.

Commentaire :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *