Blog du Parti Socialite :

Parti Socialiste d'Ermont Bienvenue !

Comment la fermeture de l’Aventure est un désastre économique, fruit d’une gestion à courte vue

Spectacle à l'Aventure

Ermont, dont l’identité est une respiration entre le dynamisme de Paris et la préservation d’un cadre de vie agréable, a l’obligation d’être innovante, dynamique, tournée vers l’avenir qu’elle se choisit. Que sa municipalité fasse des choix d’engagement ou de désengagement sur les services publics, chaque choix a des conséquences financières positives ou négatives à terme qu’il faut prévoir mais aussi évaluer sérieusement dans le temps.

Pour être citoyen, le ressortissant d’une collectivité locale n’en est pas moins contribuable. Il est donc bien naturel qu’il cherche à s’informer sur l’emploi que l’on fait de ses deniers. De quelle information disposons-nous à Ermont, fruit de quelle gestion?

Depuis longtemps, on nous donne à évaluer la transparence des comptes par le biais de la régularité des dépenses, lors de la présentation du budget. C’est la base, mais cette méthode annuelle, ne peut plus suffire à juger de l’utilisation de nos impôts parce qu’elle est à trop courte vue. Elle date du temps où les contraintes budgétaires étaient faibles. Bien au-delà d’un budget par postes de dépenses et de recettes, le contribuable doit s’intéresser maintenant au pilotage des projets sur le long terme. Donc il est indispensable de disposer des projections et des évaluations des impacts financiers réels, les plus complets possible, au fil du temps.

À Ermont, le Maire LR en place depuis plus de 20 ans assène des affirmations péremptoires prétendument « de bon sens », « en bon père de famille », qui ne peuvent suffire à les justifier des décisions budgétaires à courte vue, sur des coups de tête, dont la légitimité démocratique n’est même pas assurée puisque certaines interviennent dans les mois qui suivent une élection alors qu’elles étaient totalement absentes des communications de campagne électorale.

En 2008, nous avons perdu l’école Louis Pergaud, démolie au profit d’une opération immobilière privée. Où sont les éléments d’évaluation prouvant le bien fondé financier durable de cette démolition? De quelle évaluation dispose la ville pour le mesurer? Sur quels critères? Depuis, il a fallu construire des préfabriqués dans d’autres écoles pour y loger nos enfants, il faut financer deux classes supplémentaires à l’école Victor Hugo, les trajets des enfants ont augmenté pour se rendre en classe chaque jour… Allez dire aux familles concernées que cela ne valait rien… Quel est le bilan chiffré global de toutes ces conséquences? Il n’a jamais été produit.

Quelques mois après l’élection de 2014, la disparition du théâtre de l’Aventure est brutalement annoncée. Quelle est la mesure des impacts de cette disparition? Il n’est pas sérieux de la part du Maire d’argumenter selon les moments sur le coût d’entretien, ou d’éclairage, ou de « fluides »… sans mesurer le coût de la disparition de ce que ce théâtre rapporte jusque là aux citoyens, aux contribuables. Plus le budget de la ville est contraint, plus il est vital de se poser la question et de se donner les moyens de ce pilotage des dépenses et des impacts.

Cet article du Bulletin des Bibliothèques de France illustre qu’il est bel et bien possible de mesurer les impacts d’une décision, d’un projet. Il est possible de mesurer ce que rapporte un équipement à la population, bien au-delà des seuls tarifs d’accès.

Critères d'évaluation du retour sur investissement d'une bibliothèque
Une évaluation de l’impact économique des bibliothèques est actuellement menée sur initiative du Conseil Général du Val d’Oise. Ironie du sort, la bibliothèque d’Ermont fait partie des équipements retenus représentatifs du Val d’Oise qui sont évalués.
Le principe d’évaluation consiste à partir d’enquête auprès des élus, des personnels, mais aussi des usagers, à répondre à toute une série de questions précises qui concernent un éventail large de retombées quantifiables des domaines social, économique, éducatif, culturel.

Une précédente étude espagnole faite par l’organisation FESABID démontre l’intérêt économique des bibliothèques qui, pour 1 € investi, dégagent un service rendu d’une valeur oscillant entre 2,82 et 3,83 €

C’est sur ce principe concret qu’il est vital d’évaluer ce que rapporte aujourd’hui le théâtre de l’Aventure avant de le détruire.

Je ne cesse en tant qu’élu d’interpeller le Maire sur la nécessité d’évaluation de ses politiques. Nous sommes persuadés que si la municipalité se donnait les moyens d’une telle évaluation, même plus modeste dans les moyens à déployer pour la mener, elle se rendrait vite compte de la perte y compris et surtout financière pour la ville d’Ermont de la destruction de cet équipement.

Ses services rendu aux écoles ont de la valeur économique pour la population : s’y développent des projets culturels notamment des écoles Delacroix et Victor Hugo, qui participent à ouvrir les enfants et contribuent à leur réussite scolaire
Ses services rendus auprès des familles ont de la valeur : les spectacles pour enfants peuvent s’y produire parce que cet équipement est parfaitement conçu pour ce type de troupes qui apprécient le lieu. Les familles y trouvent des occasions de développer la richesse culturelle qui tisse des liens, qui ouvrent les esprits des enfants, avec des retombées pour leur avenir personnel et professionnel.
Ses services animent le quartier. Les retombées sont réelles pour les commerces actuels ou futurs.

Ce ne sont que des exemples de tout ce qui nous manquera pour le futur, dont il faudra assumer le coût un jour ou l’autre. Le théâtre n’est pas un centre de coûts. C’est un investissement sonnant et trébuchant sur ce qui rapporte le plus : l’humain.

Nous sommes convaincus que le coût durable de la disparition de l’Aventure sera bien supérieur aux économies ponctuelles. A minima, nous attendons les preuves du contraire avant toute démolition et même désaffectation de ce théâtre.

C’est pourquoi les socialistes d’Ermont soutiennent la défense et le développement du Théâtre de l’Aventure et seront présents aux côtés du collectif citoyen qui organise une manifestation le samedi 21 mai 2016, à 10h30 devant la mairie d’Ermont

Nous vous invitons à y participer !

Alain Fabre, secrétaire de section

Commentaire :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *