Blog du Parti Socialite :

Parti Socialiste d'Ermont Bienvenue !

UMP : Union pour un Mouvement Populiste

La nouvelle circule beaucoup sur Internet : pour illustrer son dossier sur la délinquance des mineurs, l’UMP n’a rien trouvé de mieux que de choisir une photo de quatre jeunes Noirs, visiblement venus de banlieue, arpentant les rues de Paris d’un air menaçant, en quête sans doute de quelques larçins à commettre pour passer le temps. Choix intentionnel que Dominique Paillé, porte parole de l’UMP, a défendu, déclarant qu’il assume tout à fait cette photo judicieuse. Tellement judicieuse que l’UMP l’a immédiatement retirée… Dominique Paillé qui a poussé le vice jusqu’à dénoncer une « polémique montée de toute pièce par la gauche, gauche en panne d’idées », la critique est aussi grossière que la photo incriminée…

Qu’on ne s’étonne pas ensuite des problèmes de délinquance dans les quartiers sensibles, porter un tel regard sur les jeunes de banlieue, c’est pousser à la révolte, et au rejet de la France. Mépriser de cette façon c’est provoquer la haine et le ressentiment, et c’est déclencher une escalade sécuritaire sans fin.

Finalement on ne peut pas s’empêcher de faire le rapprochement entre ceux qui disent que « la délinquance est toujours le fait de jeunes au patronyme exotique » (Jean-Marie Le Pen en 2007) et ceux qui montrent que la délinquance est toujours le fait de jeunes de couleur (l’UMP en 2010)… Et ce n’est pas à la gloire d’un grand parti politique comme l’UMP.

Heureusement, comme l’a rappelé Nicolas Sarkozy lors de son intervention télévisuelle, heureusement que le Gouvernement nous propose des débats sur l’identité nationale afin de souder et de rassembler tous les Français…

Voilà la fameuse photographie, sous titrée « en finir avec l’angélisme »…
UMP - Délinquence des mineurs, en finir avec l'angélisme

Qu’est-ce qu’être Français aujourd’hui ? nous demande l’encart immédiatement à côté. Pour nous Socialistes, c’est défendre les principes républicains tels que l’égalité, promouvoir l’humanisme et non la répression face à la misère sociale, c’est ne pas céder aux stéréotypes, clichés et facilités, c’est combattre la manipulation et les amalgames.

Mais je suis peu étonné que Dominique Paillé ne considère pas cela comme de vraies idées.

Nicolas TCHENG
Secrétaire de section

Commentaire :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *